#random-posts img{float:left;margin-right:10px;border:1px solid #999;background:#FFF;width:36px;height:36px;padding:3px}

vendredi 24 mars 2017

éveil avec le bus scolaire, formes géométriques et coloriage.

Aucun commentaire:

Chloé me tendait ce livre sur les formes géométriques et nous les avons cherchées une à une. en plus je nommais les couleurs associées, nous avons abordé le triangle le rond le carré et le rectangle. quand je disais rond en montrant le soleil Chloé corrigeait "soleil".

Je me suis rendue compte que les enfants aimaient bien la répétition, donc j'ai répété plusieurs fois la lecture.

et j'ai pensé que je pouvais proposer une activité gommettes, ils adorent ça. sauf que j'ai sorti les gommettes mais on ne s'en est pas servi.

j'ai pris des supports en papier pour montrer comment on peut recopier un dessin. ne vous moquez pas de moi et respectez mon mérite de devoir dessiner avec 4 enfants qui essaient de vous piquer le stylo... la tension qui va exploser.

je voulais faire un lien entre le livre et le crayon. ensuite j'ai proposé le crayon de couleur, mais j'ai vite changé d'avis car 14 mois adorait se balader avec un crayon ou 2 dans la main et c'est trop dangereux. en même temps il faut qu'il puisse participer selon son développement, permettre qu'il mette à la bouche et aussi qu'il essaie de griffonner. alors j'ai cherché mes craies grasses, je les ai même trouvées.

les enfants étaient surexcités, l'un en entraîne l'autre. je leur ai montré que pour bien colorier il faut être très calme. j'ai fait tous les coloriages. j'ai répété pour chacun un exercice en espérant qu'il s'en imprègne pour la prochaine fois et qu'ils participeront mieux individuellement.

ce qui va se passer c'est que le dessin va atterrir dans le cahier de liaison et que l'enfant va le revoir quand il le feuillettera, il va avoir du plaisir à le montrer, sa famille va échanger avec lui à ce sujet, ce sera un lien entre nounou et sa famille, un support à ses progrès, une motivation pour réussir à se calmer la prochaine fois. un rappel  à  l'ordre en somme.
plus les enfants grandissent plus ils consultent leur cahier avec fierté, ils sont contents de ce qu'ils ont vécu avec leurs copains. c'est fou ce qu'ils aiment être ensemble.

jeudi 23 mars 2017

mettre des bâtons dans les roues de leur développement. fête de la grande lessive à LA BATHIE.

Aucun commentaire:
 les 4 collages de droite sont des "miens". le prénom est inscrit au dos.

voici la place du village où nous avons suspendu les dessins avec la classe de Petite Section de maternelle.je voulais vous montrer nos montagnes que j'aime à la folie.


la ficelle de droite c'est la maternelle, quelle surprise de reconnaître mon petit Théo qui me regardait avec insistance (car j'ai changé mes lunettes, ça ne m'étonne pas de lui il remarque tout). il avait un sourire béat je l'ai embrassé avec toute mon affection, quelle bonne surprise de le revoir. et puis aussi une petite fille de nos amis qui me faisait coucou avec sa main et aussi ma petite voisine qui est le portrait caché de sa maman Vanessa, qui a grandi avec mon aînée, le monde est petit ! elle m'a dit tous les prénoms de sa famille (même que son papa c'est Mathieu !)

je ne me suis pas mouillée ce matin, pâtes bolognaise à ma façon, c'est à dire du boeuf que j'ai hâché revenu ds de l'huile d'olive avec oignon et ail, des courgettes et de la tomate, sans oublier une pluie d'étoiles.

on a bien échangé au Ram entre collègues, ça fait du bien de se parler professionnellement, de vérifier si les collègues réagissent comme nous aux mêmes situations, de savoir comment elle feraient à notre place. On ne se dit pas que ce qui ne va pas, attention stop. on regarde aussi l'évolution des enfants par exemple lorsqu'ils dessinent avec des feutres on a un oeil qui évalue rapidement où en est l'enfant dans son développement, celui qui s'applique déjà et celui qui s'en moque encore un peu. et surtout on prend soin de ne juger personne.

en fait le développement d'un enfant c'est une conséquence entre son poids, et le temps qu'il a passé à s'exercer seul. souvent un enfant plus grand que l'autre va développer plus de force et de potentiel, comme si ses organes étaient matures à un moment donné.

mais il faut compter aussi avec le petit gabarit qui est mis très vite face à sa prise d'initiative. quand on décide de lui faire confiance, qu'on ne l'empêche pas de découvrir. on n'a pas toujours peur pour l'enfant.

et plus il fait de découvertes, plus il range de connaissances dans son cerveau, plus il va pouvoir les réutiliser dans d'autres circonstances. plus il va paraître le plus dégourdi.

autrement dit les jeunes parents qui veulent trop intervenir en guidant leur enfant de trop près ne font que se mettre des bâtons dans les roues. 
ça ça énerve un peu les nounous.
mais si on le dit on risque d'énerver beaucoup les parents.

c'est en résumé ce qui ressort des discussions des professionnels. on se disait ce matin que c'est bien beau ça la théorie de la bienveillance. au bout du compte on se retrouve avec des enfants qui ont le droit de ne pas vouloir ceci ou cela et on se doit d'accepter leurs différences, de ne pas les frustrer. etc.
sauf que l'on sent une nette montée de manque de respect de la jeunesse depuis que l'on a lâché la bride. les jeunes n'ont plus peur de rien à l'adolescence, ils savent que la punition sera de nature à ne pas les perturber.
moi ça me fait suer en fait de penser que l'on puisse me manquer de respect, et mes collègues ce matin pensaient pareil que moi. il serait temps de revoir nos copies à ce niveau je crois. ouvrir des débats au moins.

mardi 21 mars 2017

aujourd'hui je teste une nouvelle présentation tiens.

Aucun commentaire:
Aujourd'hui j'ai une de ces patates = je repère des bêtises les yeux fermés, j'ai un sacré potentiel ! J'étais bien content de voir Lily ce matin, mais elle me snobait, elle faisait un peu sa pimbêche. Heureusement que Eva et Chloé sont arrivées pour me redonner de l'espoir ! Comme j'étais content quand nounou a sorti les 2 circuits de train, j'arrive déjà à assembler les rails sans aide. Et puis je suis encore tombé en grimpant debout sur le rouleau du jet d'arrosage, je cherchais un meilleur point de vue et boum, plus de peur que de mal, nounou m'énerve elle a encore fait des choux de bruxelles et elle a fait encore aussi sa compote maison, j'aime pas ça. Par contre j'ai coupé de la salade et du persil avec un couteau en plastique ce matin. Quand j'étais trop désobéissant nounou me disait de m'asseoir sur la première marche de l'escalier et attendre la permission pour retourner jouer, mai moi je veux toujours jouer à la place de mes copains, je ne comprends pas pourquoi leurs jouets sont mieux quand ils les ont dans les mains et pas moi.


Ce matin j'ai l'impression que le monde entier m'en veut, je me sens attaquée de toutes parts et je m'écoute un peu pleurer on dirait que ça me fait du bien. Nounou me dit « débrouille-toi un peu, ne te laisse pas faire »mais moi ce n'est pas
mon genre de chercher la bagarre. J'ai coupé la salade avec le petit couteau en plastique et aussi on avait une roulette pour couper la pizza, un presse-ail et une pince à cornichons. Dehors j'ai joué à la dînette avec le sable, j'ai fait de la balancelle et je pousse un canard avec un long manche qui claque des pattes.
A midi pareil que mon copain je n'avais pas envie de manger parce que le menu n'était pas comme d'habitude, je ne touche pas à mon assiette, il faut que nounou vienne pour me stimuler. Moi je sais très bien ce qui est une bêtise et ce qui ne l'est pas, je vois quand les autres font des bêtises et je le dis. En ce moment je me prépare à devenir propre, je suis très intéressée par ce qui est dans la couche des autres, je vérifie si c'est normal de faire du pipi ou du caca,


Moi je suis venue pour jouer, et je me ballade dedans et dehors au gré de ce que je vois qui attire ma curiosité, j'ai joué au sable, j'ai coupé de la salade, du persil et nounou nous apprend les noms des légumes en même temps. Apprendre à se servir d'un couteau c'est valorisant, j'ai l'impression d'être une grande fille, et je muscle mes doigts. Je fais du toboggan, je joue à la dînette mais je n'ai pas chanté ce matin contrairement à mes habitudes. J'ai enlevé mes kikis quand nounou m'a changé la couche parce que j'essayais de me recoiffer. Pareil que mes copains j'ai attendu que nounou me donne la becquée parce que le menu n'était pas top top, nounou disait que c'était pourtant des pâtes, mais elles étaient mixées et nous on préfère quand elles sont en morceaux. La compote je ne l'ai carrément pas mangée. Quand je suis allée me coucher, j'étais bien fatiguée.
Ben moi j'étais content de retrouver les chats de nounou, je les adore. J'ai fait un grand tour dans la maison pour me rappeler où sont les choses, car hier je n'étais pas venu, j'ai mal à mes dents, j'ai besoin de porter à la bouche. J'adore me retrouver au milieu d'autres enfants, je décortique du regard leurs gestes et j'enregistre tout dans ma tête, moi je n'ai pas eu de couteau pour couper la salade, mais j'ai joué avec un bout de persil, je suis allé dehors à 4 pattes et je me suis mouillé le pantalon. Nounou m'a installé dans la poussette aujourd'hui pour manger, et pourquoi pas ? J'ai tout mangé, le bout de pain, le choux de bruxelles en purée avec de crème et du persil, les macaronis mixés, le cabillaud, le kii, la compote de nounou, et encore une biscotte pour me faire les gencives . Un peu d'eau au verre, je sais mieux boire au verre on dirait. Chez nounou je ne m'élance pas encore à marcher, que avec mon papa et ma maman. Pour la sieste nounou enlève mon pantalon et je dors dans ma turbulette pendant que mon pantalon sèche dehors.

_________________________________________________________________________________

alors que moi je suis dégoutée quand je vois que j'ai fait des efforts dans mon menu pour proposer des aliments sains et bios et que je fais comme de la prostitution pour faire manger les gamins. je suis persuadée que si j'insiste ils vont faire la différence avec la nourriture industrielle.
hier j'ai gouté une pompote BEURQ ça n'a pas de gout ! ma compote aujourd'hui c'était le gout du paradis = ananas, pomme, banane, clémentine, vous vous imaginez un peu les saveurs subtiles ? sans sucre et sans eau rajoutée.



lundi 20 mars 2017

scotchez moi cette primevère !

Aucun commentaire:
Aujourd'hui c'est le printemps !

Il y a plein de fleurs jaunes dans les prés ce sont des primevères, nous en avons cueilli une chacun et nounou nous a donné du scotch pour la fixer sur la feuille, nous avons écrit PRIMEVERE avec un stylo jaune comme la fleur.

Il fait de plus en plus chaud et nous pouvons sortir tous les jours jouer dans le jardin = le printemps est arrivé ! aujourd'hui !




Le printemps est arrivé, sors de ta maison 
Le printemps est arrivé, la belle saison ! 
L'amour et la joie sont revenus chez toi 
Vive la vie et vive le vent, vive les filles en tablier blanc ! 
Vive la vie et vive le vent et vive le printemps ! 
Dépêche-toi, dépêche-toi, ne perds pas de temps 
Taille ton arbre et sème ton champ, gagne ton pain blanc 
L'hirondelle et la fauvette, c'est la forêt qui me l'a dit 
L'hirondelle et la fauvette, ont déjà fait leur nid 
Y a le printemps qui te réveille, t'as le bonjour du printemps {x2} 
Y a le printemps qui t'ensoleille, oh, le coquin de printemps {x2} 

Le printemps nous a donné le joli lilas 
Le printemps nous a donné du rire en éclats 
Et plein de bonheur pour nous chauffer le cœur 
Vive la vie et vive le vent, vive les filles en tablier blanc ! 
Vive la vie et vive le vent et vive le printemps 
Dépêche-toi, dépêche-toi, ne perds pas de temps 


Donne ta sève et donne ton sang pour faire un enfant 
L'hirondelle et la fauvette, c'est la forêt qui me l'a dit 
L'hirondelle et la fauvette, ont déjà des petits. 

Y a le printemps qui te réveille, t'as le bonjour du printemps {x2} 
Y a le printemps qui t'ensoleille, oh, le coquin de printemps {x2} 
Y a le printemps qui te réveille, t'as le bonjour du printemps 
En savoir plus sur http://www.paroles.net/michel-fugain/paroles-le-printemps#DlhztvLKpyY3rhzs.99




vendredi 17 mars 2017

pour choisir la bonne activité d'éveil

Aucun commentaire:
au début les nounous gardaient les bébés comme les mamans à la maison.
puis elles sont devenues "assistantes maternelles" il ne suffisait plus de garder, mais apporter un service à l'éveil, en plus du respect d'un protocole de sécurité qui justifiait l'attribution de l'agrément sous contrôle de son renouvellement, la convention collective allait nous permettre d'avoir un salaire fixé au contrat.

ensuite il y eu internet et son lot de découvertes toutes plus créatives les unes que les autres. la découverte de ceux qui pratiquaient "l'école à la maison".
toute une émulation entre ceux qui avaient pour charge d'éduquer des enfants.

je suis passée par tous les stades et je suis encore en cours de transformation. comme mes collègues je cherche à me perfectionner, donc je me documente, le plus gratuitement possible, ça se passe donc par internet.

ce matin je savais en tout cas que l'éveil passerait par un de mes grands cartons empilés sur ma terrasse au grand désespoir de mon mari...et oui, pour éveiller la curiosité il faut chercher à sortir des gabarits habituels. depuis hier j'avais l'idée. mais ce matin, j'ai laissé mûrir un moment car je ne savais pas si j'allais découper 4 grands rectangles, ou un couvercle, utiliser les pieds à la peinture, ou de grandes spatules, ou des rouleaux,ououououu...

au bout d'une heure ou deux, on y était en plein dedans. c'est du pinterest tout craché et très connu.








on peut utiliser une petite boite et une seule feuille à la fois. là c'était bien aussi car le spectacle est dans la course des balles qui s'entrechoquent, et les mouvements d'inclinaison imprimés au carton.
les enfants ne se sont pas trop salis, tandis que moi j'en ai de partout ! je leur ai donné une cuiller à soupe pour attraper les balles et les lancer dans la peinture, et en amont je leur parle de l'activité que je vais leur montrer, pour qu'ils essaient de s'imaginer ce que ça peut être.

pourtant j'ai failli ne pas la lancer cette activité mais trop tard j'avais déjà averti les mamans. en début de matinée j'étais trop bien à regarder les enfants dans la salle de jeux, qui se cachaient sous les matelas, jouaient au poupon, lisaient,..

ce que je voulais dire c'est que depuis que nous sommes des professionnelles de la petite enfance nous nous sentons souvent obligées de rendre des comptes aux parents en produisant des objets qui se montrent, alors que ce qui compte pour un enfant, c'est plus l'attention que l'on lui porte dans sa manière de grandir. le bébé n'a pas besoin qu'on lui montre quoi que ce soit, ses apprentissages  il les fait tout seul, il n'a rien a prouver à personne et nous non plus.

par contre je referai cette activité, donc je garde le carton encore un moment, pitié pour Alain...